Menu

Parc National des Cévennes

vautour Le Parc National des Cévennes, dont le siège est à Florac, met en valeur le patrimoine naturel et culturel.

Il compte 52 communes et s'étend du Mont Lozère, du Mont Aigoual et Lingas, les hautes Vallées des Gardons : Vallée Borgne, Vallée Longue et Vallée Française, le Mont du Bouges jusqu'au Causse Méjean : vaste plateau calcaire, dénudé et superbe.

91 000 ha, entièrement contrôlés : habitation, activités agricoles et forestières... Le Parc permet de conserver le patrimoine génétique, animal, végétal et architectural.

Les Vautours fauves, les Castors, cerfs, chevreuils ont été réintroduits par ses soins.

De tous les Parcs nationaux français, celui des Cévennes est le seul situé en moyenne montagne. Il abrite de ce fait une population permanente et un patrimoine culturel significatif.

Cette particularité lui donne une mission que n'ont pas nécessairement les autres parcs nationaux: rechercher les conditions d'un éco-développement durable, soucieux de la protection du patrimoine, respectueux des grands équilibres, et assurant la pérennité des activités agro-pastorales nécessaires au maintien de la biodiversité et des paysages.

C'est aujourd’hui en Europe l'une des régions ayant connu le plus fort enrichissement biologique depuis 20 ans.

loup Donnez-vous des sensations !
Respirez, touchez, goûtez, mais ne cueillez pas plantes et fleurs.

Observez, écoutez, guettez, mais ne perturbez pas la vie sauvage par des cris ou des poursuites folles de vos chiens.

Pas de camping sauvage, de feu, de détritus.

Cette nature préservée, vous en serez les premiers bénéficiaires.

Des montagnes, des forêts et des steppes, des ruisseaux et l'espace des hommes : les hameaux, les terrasses, les jardins, les prés et pâturages où aujourd'hui encore la vie continue.

Au coeur d'un pays vivant

montagne L'étonnante diversité des paysages : Cévennes, Causses, Mont Lozère c'est aussi la conséquence du travail de générations d'éleveurs et d'agriculteurs. Pour que les prés restent des prés, que les landes ne se transforment pas en forêts et que les chemins restent pénétrables, il faut maintenir des activités agricoles et pastorales. C'est un des premiers soucis du Parc.

Au XIX ème siècle, une population dense occupait la majeure partie du territoire. Une grande partie de la grande faune avait été éliminée.

Aujourd'hui le renouveau des forêts et l'étendue des landes laissées en friches ont recréé un habitat favorable pour les sangliers, cerfs, chevreuils, mouflons.... Les vautours fauves ont retrouvé les gorges du Tarn et de la Jonte, et les castors, les eaux des rivières. Eux aussi font partie du patrimoine.

C'est avec l'aide du Parc National des Cévennes que l'initiative de sauvetage du cheval de Przewalski a pu prendre forme.

Dans un Parc National une autre relation doit se nouer avec la nature, faite de tolérance et de respect.

Le Parc National des Cévennes a mis en place un dispositif qui vous permet de "vivre le pays" sans passer à côté des choses intéressantes. L'agenda des activités du "festival nature" est â votre disposition.
Il vous accueille:

violette Maison Font-Vive
30450 Génolhac
Tél: 33 (0)4 66.61.19.97
Maison de l'Arceau
30450 Génolhac
Tél: 33 (0)4 66.61.18.32